Aller au contenu principal

Une Initiative citoyenne pour protéger les sols

© FNE

Bonne et mauvaise nouvelle sur le front de la terre, non pas la planète terre, mais ce support fertile pour les cultures quand il n’est pas bétonné.

Commençons par la mauvaise. Une étude présentée le 30 mai par la Fédération nationale des Safer indique que l’artificialisation des terres - comprenez le bétonnage - repart à la hausse, avalant 50 000 à 60 000 hectares par an. Help, il faut protéger les sols ! « De grâce, monsieur le promoteur », vous connaissez la chanson. Le débat n’est pas nouveau puisque la complainte de Jacques Dutronc date de 1972.

La bonne nouvelle maintenant, qui pourra peut-être contribuer à raisonner cette évasion vers l’urbanisation. France nature environnement a lancé un appel aux dons pour financer son « appel du sol » ayant pour but de faire naître une loi qui protégera les sols en Europe. « Aujourd’hui, le sol ne bénéficie pas d’une protection juridique nationale ou européenne, contrairement à l’eau et l’air », explique FNE. L’Appel du sol est le relais français de la campagne « People 4 Soil », lancée par 400 organisations européennes pour porter une Initiative citoyenne européenne pour les sols. L’objectif est de recueillir un million de signatures en Europe dont 55 500 à minima en France avant le 12 septembre 2017. FNE vise une levée de fonds de 10 000 euros pour financer un triporteur et du matériel pédagogique afin de sillonner les festivals et manifestations. Au 26 mai, les dons s’élevaient à 4000 euros.

Lire article de Sciences et avenir sur l’urbanisation des terres,

et Appel du sol sur le site de France Nature Environnement.  


En relation

Thumbnail
#AgriLife
Les Y bien à part dans leur assiette

Petite plongée dans une enquête menée sur les classes de populati

Thumbnail
#AgriLife
Merci Raymond : Un collectif qui revégétalise les villes de France

Engagé pour la re-végétalisation des villes, Me

Thumbnail
#AgriLife
Le Mondial de tonte de moutons en France en 2019

Il est des moments où compter les moutons ne fait pas dormir.