Aller au contenu principal

Roquette, poids lourd de la protéine de pois

© Roquette

L’amidonnier français Roquette vient d’inaugurer un nouvel atelier de transformation de pois en ingrédients pour l’alimentation humaine. L'industriel suit l’évolution d’un marché mondial des protéines végétales en expansion.

Le marché mondial des protéines végétales est en expansion de 15 % par an. Au nombre de ces protéines, celles du pois. Ce 16 mai, l’amidonnier français Roquette a inauguré un nouvel atelier de transformation de la petite bille verte sur son site de Vic-sur-Aisne.

Perdre du poids avec le pois

Fabricant d’ingrédients de protéines de pois pour l’alimentation humaine depuis 2005, l’industriel complète désormais sa gamme par le Nutralys S85, spécialité pour aliments diététiques et boissons destinés aux sportifs ou aux personnes qui cherchent à perdre du poids.

Après avoir investi 40 M€ sur son site de l’Aisne en 2015, Roquette ajoute 40 M€ sur la période 2017-2020. Sans préciser le volume additionnel que représentera ce nouvel outil, le groupe a indiqué que la transformation du pois pour la protéine végétale passera de 80 000 tonnes par an actuellement à 125 000 tonnes en 2020. En comptant son usine de Winnipeg, dans le Manitoba au Canada, actuellement en construction, le groupe transformera en tout 250 000 t de pois pour l’alimentation humaine.


En relation

Thumbnail
#AgriFood
Une tartine sans pain : la recette du vendredi

Ne la pelez pas, le contenu des assiettes n’en sera que plus coloré et plus léger.

Thumbnail
#AgriFood
Dans un bowl : la recette du vendredi

Le poke bowl, encore appelé « bol du dragon », est une nouvelle tendance incontourn

Thumbnail
#AgriFood
Pourquoi pas crue ? La recette du vendredi

Quand elle est bien fraîche, la petite courgette, celle qui n’a pas trop gros pépin