Aller au contenu principal

Octopus - Un robot sur le point d’éclore dans les poulaillers

En pleine épidémie de grippe aviaire, l’idée de proposer un robot pour pour les élevages de volaille peut paraître légèrement provoquante. Le projet porté par la société choletaise MCAI est pourtant tout à fait sérieux, même dans le contexte morose que traverse la filière avicole actuellement. La nouvelle propagation du virus H5N8 donne peut-être un nouvel éclairage aux outils de désinfection et d’assainissement. Octopus débarque donc en pleine crise, certes, mais n’est-ce pas le bon moment ? Le robot s’attaque en effet à la vie microbienne des litières. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, l’engin n’a pas à proprement parler un look de pieuvre. Pas de bras articulé qui pourrait faire penser à des tentacules. Mais il crache, comme un poulpe, pour nettoyer et assainir. En diffusant un brouillard sec, « plus efficace qu’un brouillard humide car il n’a pas d’effet mouillant » comme l’explique son concepteur Charles-Olivier Oudin, le nettoyeur autonome désinfecte en continu l’environnement du poulailler. Seul hic :  son prix, 30 000 euros pour un engin qui ne peut être utilisé que dans un bâtiment à la fois, biosécurité oblige. Pour le producteur, l’outil devra donc répondre à la double promesse de baisser le nombre de volailles qui ne parviennent pas jusqu’au consommateur et d’augmenter le poids de celles qui y parviennent. Le constructeur a aussi imaginé d’équiper le robot de caméras thermiques pour la surveillance et l’alerte dans les poulaillers. En France, des tests sont menés avec les industriels Doux et LDC. La start-up est en contact aussi avec de potentiels acheteurs étrangers. Reste désormais à passer du prototype fonctionnel au robot prêt à être commercialisé. Un stade industriel pour lequel MCAI doit trouver un financement d’un million d’euros. 


En relation

Thumbnail
#Agritrend
Le méthane agricole fait chauffer la bioéconomie

C’est une des applications de la bioéconomie, sujet stratégique pour l’agriculture

Thumbnail
#Agritrend
Comment ça pousse ? Quand le printemps arrive, les enfants se connectent à la terre

« Je peux prendre l’arrosoir pour l'emmener à l’école demain ? ».

Thumbnail
#Agritrend
[Exposition] Le « Double Je » des femmes en agriculture

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le ministère de l’A

Thumbnail
#Agritrend
Dans les fermes françaises, une chance sur 4 de tomber sur une patronne

En Europe, l’agriculture est un métier de « mec ».