Aller au contenu principal

L’Inra dessine l’agronomie de demain – Six parcours de recherche récompensés

© Christophe Maître / Inra

En France, le futur de la recherche agronomique et de ses nouvelles orientations se dessine dans les laboratoires de l’Inra. L’Institut de la recherche agronomique compte près de 10 000 techniciens, ingénieurs et chercheurs. Depuis 70 ans, la grande institution œuvre pour faire avancer la connaissance. Les chercheurs sont généralement discrets mais depuis 11 ans, la cérémonie des Lauriers met au jour quelques profils singuliers de cette mosaïque de talents. Sous l’œil avisé d’un jury international, regroupant des professeurs d’université de divers pays européens et des Etats-Unis, six lauréats ont reçu un prix ce 13 décembre 2016. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, était présent, accompagné de Thierry Mandon, secrétaire d ‘Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

L’agriculture, la chimie verte, la génétique végétale, nutrition et alimentation, les domaines de recherche récompensés sont très variés.

. Un prix collectif a été décerné à 13 scientifiques pour leur travail contribuant à l’amélioration de la qualité des produits laitiers et carnés, du bien-être animal et de l’impact de l’élevage sur l’environnement.

. Un prix « espoir scientifique » a récompensé la conception de nouveaux matériaux biosourcés performants et durables à base de biopolymères.

. Le prix « défi scientifique » a distingué un chercheur fondamental pour la caractérisation d’une soixantaine de gènes impliqués dans la méiose « qui ont eu un grand retentissement dans le domaine végétal ».

. Le « laurier de la recherche agronomique » a été remis à un chercheur nutritionniste qui fait le lien entre les besoins de l’organisme humain en protéines et les recommandations alimentaires géopolitiques à la FAO, à l’Efsa et à l’OMS.

. Un prix « innovation technologique pour la recherche » est revenu à un directeur de recherche de Bordeaux pour l’amélioration variétale du pin maritime.

. Enfin, un prix « appui à la recherche » a été attribué à une administratrice des services déconcentrés d’appui à la recherche du centre Inra de Montpellier pour sa disponibilité et son « souci des autres hors du commun ».

La recherche est véritablement une aventure humaine, collective, tous les lauréats en témoignent. Et tous croient au besoin d’innovation pour relever les défis du vivant.

Les « lauriers 2016 » sont en ligne sur le site de l’Inra.

http://jobs.inra.fr/A-la-une/Lauriers/Lauriers-2016


En relation

Thumbnail
#Agrilife
Des chèvres débroussailleuses plus efficaces qu’un râteau

Si les incendies en Californie n’étaient pas si dramatiques, on pourrait sourire du

Thumbnail
#Agrilife
Pour que la biodiversité revienne à tire-d'aile

La biodiversité. Entre mot à la mode et véritable prise de conscience.

Thumbnail
#Agrilife
Un investisseur français sur les toits new-yorkais

Des serres high-tech pour cultiver des produits locaux.

Thumbnail
#Agrilife
La chasse aux pesticides présents dans l’air est ouverte

Quel air respire-t-on en bordure de champ cultivé ?