Aller au contenu principal

Les EGalim mitonnent l’agriculture et l’alimentation de demain

© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

Les Etats Généraux de l’alimentation ouvrent la voie vers une alimentation saine, sûre durable et accessible à tous. Ils doivent aussi garantir une bonne répartition de la valeur à ceux qui produisent cette alimentation. Vaste chantier.

Il y a le gouvernement, le monde des affaires … et la société civile. Ce terme redevenu très populaire depuis l’avènement du Président Macron n’est pourtant pas nouveau. Jean-Jacques Rousseau, en son siècle des Lumières, abordait déjà cette notion avec philosophie.

Trois siècles plus tard, les Etats généraux de l’alimentation sont peut-être un laboratoire pour expérimenter cette société civile du 21e siècle. Lancés le 20 juillet 2017 à Paris, les EGalim « ont vocation à être un temps de réflexion partagée et de construction collective de solutions nouvelles, selon un mode permettant à chaque partie prenante d’être gagnante », explique le ministère de l’Agriculture.

Tout le monde gagnant ? Ce n’est pas l’avis, notamment, des bouchers, charcutiers et traiteurs qui, au contraire, se sentent laissés pour compte. « Du ‘tous ensemble’ d’apparence affiché lors du lancement », observe leur confédération (CFBCT), « on est passé à l’ostentatoire ‘chacun pour soi’. Chassez le naturel, il revient au galop : depuis quelques semaines, on assiste à une bataille sans merci entre les habitués de la ‘guerre des prix’ ».  La profession qui estime jouer « ‘gagnant-gagnant’ avec les éleveurs » dénonce l'absence des circuits alimentaires de proximité dans les discussions.

La consultation citoyenne voulue par le gouvernement ne fera donc pas que des heureux. Pour autant, c’est bien une ébauche de l’agriculture et de l’alimentation de demain qui se mijote depuis quelques semaines.

Pour en savoir plus, un dossier spécial et un magazine sont en ligne sur le site du ministère de l’Agriculture. Des points d’actualité, une chaîne (YouTube) #EGalim, une plate-forme de consultation pour s’exprimer. Bon appétit !

Dossier EGalim en ligne.

Magazine alim'agri , 88 pages à télécharger.

 


En relation

Thumbnail
#AgriFood
Exotisme et tradition : la recette du vendredi

Saucisse de Morteau et patate douce.

Thumbnail
#AgriFood
En France, le marché du bio sort de sa niche

Quand l'agriculture bio occupe 6,6% des terres agricoles et représente 20 % de cert

Thumbnail
#AgriFood
Du vin qui voyage en covoit'

Acheter du vin directement chez les producteurs sans se déplacer.

Thumbnail
#AgriFood
« On veut des frites », le mot d’ordre en Wallonie cette semaine

Une semaine de la frite vient de démarrer en Wallonie.