Aller au contenu principal

L’équitable français arrive dans nos assiettes

© lamarqueduconsommateur

Jusqu’à présent, le commerce équitable, c’était surtout le café ou les bananes dont l’achat garantit la juste rémunération des producteurs « du sud ». Depuis juillet 2014, la loi dite « Hamon » permet cette mention « équitable » sur des produits français. A trois conditions : contractualisation entre producteurs et distributeurs pour au moins trois ans, prix minimum garanti au producteur et versement d’une prime de développement collective aux groupes de producteurs , même en cas de baisse des cours.

La crise du porc, la crise du lait, ont amené les producteurs français à s’intéresser eux aussi à un prix rémunérateur et stable. La grande distribution leur a emboîté le pas, à l’instar de Carrefour et de sa marque de lait « C’est qui le patron ? ».  Le concept de commerce équitable « made in France » est né. Pour preuve, les premières « assises nationales » se sont tenus le jeudi 8 décembre 2016.


En relation

Thumbnail
#Agritrend
Le méthane agricole fait chauffer la bioéconomie

C’est une des applications de la bioéconomie, sujet stratégique pour l’agriculture

Thumbnail
#Agritrend
Comment ça pousse ? Quand le printemps arrive, les enfants se connectent à la terre

« Je peux prendre l’arrosoir pour l'emmener à l’école demain ? ».

Thumbnail
#Agritrend
[Exposition] Le « Double Je » des femmes en agriculture

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le ministère de l’A

Thumbnail
#Agritrend
Dans les fermes françaises, une chance sur 4 de tomber sur une patronne

En Europe, l’agriculture est un métier de « mec ».