Aller au contenu principal

Le marc de raisin relooké en cuir éco-responsable

Une matière entre textile et cuir 100 % naturelle, composée de sous-produits de la vinification. Histoire d'une seconde vie très chic pour des peaux, tiges et graines de raisin.

« Cuir tu m’attires » disait la pub. Oui mais quel cuir ? Désormais « tous les goûts sont dans la nature ». Alors que la majorité l’aime encore « animal », certains commencent à l’aimer « végétal ». Cuir de banane, d’ananas ou même de champignon, la gamme s’étoffe. La dernière création est celle de l’entreprise italienne Vegea, créée en 2014 et basée à Milan. La fabrique a conçu un matériau nouveau à base de résidus de vinification. La mise au point du cuir de raisin par un créateur de mobilier et un chimiste a pris trois ans. Et désormais, le marc de raisin dans votre canapé ne fait plus tache, au contraire, on est dans le design !

La nouvelle tendance déco a valu à son concepteur de recevoir un Global Change Award en 2017. La Fondation H & M, à l’initiative du challenge, récompense les projets novateurs en matière de mode éco-responsable. C’est ainsi que la start-up italienne s’est vu dotée d’un prix de 300 000 €.

La marque a aussi été sélectionnée pour le programme de recherche européen Horizon 2020 et bénéficie ainsi d’une aide financière de l’Union européenne depuis le 1er mars 2018.  Pour prendre leur place sur le marché, les dirigeants de l’entreprise mettent en avant l’origine non-animale du nouveau matériau mais aussi sa fabrication moins polluante et plus économe en eau.

Le Vegeatextile breveté par la start-up se transforme aujourd’hui en robes, chaussures et accessoires de maroquinerie. Quand la peau de raisin vous habille !

 


En relation

Thumbnail
#Agrilife
Des chèvres débroussailleuses plus efficaces qu’un râteau

Si les incendies en Californie n’étaient pas si dramatiques, on pourrait sourire du

Thumbnail
#Agrilife
Pour que la biodiversité revienne à tire-d'aile

La biodiversité. Entre mot à la mode et véritable prise de conscience.

Thumbnail
#Agrilife
Un investisseur français sur les toits new-yorkais

Des serres high-tech pour cultiver des produits locaux.

Thumbnail
#Agrilife
La chasse aux pesticides présents dans l’air est ouverte

Quel air respire-t-on en bordure de champ cultivé ?