Aller au contenu principal

Le look paysan inspire les designers

© La Chaise française

La start-up s’appelle « La Chaise française ». Allez savoir pourquoi, puisque les dossiers sont pour le moment absents de cette gamme de mobilier qui se propose de recréer un air de campagne à la maison. Tout est produit en France. A commencer par les pieds en bois blanc de frênes qui viennent de forêts gérées durablement dans le Jura. Au-dessus des pieds, un plateau en PMMA, un polymère transparent plus connu sous le nom de plexiglas, fabriqué dans le Sud de la France. Et pour consolider le tout, incrusté dans les pieds, un petit joint de silicone fabriqué dans le Sud-Ouest. Ni vis, ni guide de montage pour monter ce « tabouret paysan » qui ressemble étrangement à un tabouret de traite.

Stabilité et rapidité. Montage en « moins d’une minute », garantissent les concepteurs Bartolomé et Jean-Baptiste, sortis respectivement d’une école de commerce et d’une école de design, associés et camarades d’enfance.

Pour donner vie à leur projet, les deux entrepreneurs ont posté une vidéo sur Facebook et lancé une campagne de Crowdfunding dont 70 % de l’objectif a été atteint en 5 jours. Via la plateforme Ulule, il est possible de précommander le mobilier. Mais bien sûr, la démarche « mêlant authenticité et modernité » a un coût. Comptez 129 € pour le tabouret paysan. Vous pouvez aussi être généreux donateur et recevoir une tablette de chocolat pour 30 € d’offrande.

Les fonds récoltés vont permettre de lancer la production et de financer également la logistique et le marketing. De quoi bien asseoir la petite entreprise, avant qu’elle ne se lance dans le E-commerce.


En relation

Thumbnail
#Agrilife
#Je fais mouche avec ma campagne d'activation

Une nouvelle campagne de communication a fait son apparition sur les réseaux sociau

Thumbnail
#Agrilife
Noa, 10 ans - L'érudition du saucisson

La « civilisation du saucisson » traverse les siècles et est multigénérationnelle.

Thumbnail
#Agrilife
Un marché inédit pour une MEL de cinquante ans

On connaissait le marché de Wazemmes et la grande braderie.

Thumbnail
#Agrilife
Une cité du siècle vert pour un centenaire

Les pesticides sont pris dans une tempête médiatique.