Aller au contenu principal

Le look paysan inspire les designers

© La Chaise française

La start-up s’appelle « La Chaise française ». Allez savoir pourquoi, puisque les dossiers sont pour le moment absents de cette gamme de mobilier qui se propose de recréer un air de campagne à la maison. Tout est produit en France. A commencer par les pieds en bois blanc de frênes qui viennent de forêts gérées durablement dans le Jura. Au-dessus des pieds, un plateau en PMMA, un polymère transparent plus connu sous le nom de plexiglas, fabriqué dans le Sud de la France. Et pour consolider le tout, incrusté dans les pieds, un petit joint de silicone fabriqué dans le Sud-Ouest. Ni vis, ni guide de montage pour monter ce « tabouret paysan » qui ressemble étrangement à un tabouret de traite.

Stabilité et rapidité. Montage en « moins d’une minute », garantissent les concepteurs Bartolomé et Jean-Baptiste, sortis respectivement d’une école de commerce et d’une école de design, associés et camarades d’enfance.

Pour donner vie à leur projet, les deux entrepreneurs ont posté une vidéo sur Facebook et lancé une campagne de Crowdfunding dont 70 % de l’objectif a été atteint en 5 jours. Via la plateforme Ulule, il est possible de précommander le mobilier. Mais bien sûr, la démarche « mêlant authenticité et modernité » a un coût. Comptez 129 € pour le tabouret paysan. Vous pouvez aussi être généreux donateur et recevoir une tablette de chocolat pour 30 € d’offrande.

Les fonds récoltés vont permettre de lancer la production et de financer également la logistique et le marketing. De quoi bien asseoir la petite entreprise, avant qu’elle ne se lance dans le E-commerce.


En relation

Thumbnail
#Agrilife
Des chèvres débroussailleuses plus efficaces qu’un râteau

Si les incendies en Californie n’étaient pas si dramatiques, on pourrait sourire du

Thumbnail
#Agrilife
Pour que la biodiversité revienne à tire-d'aile

La biodiversité. Entre mot à la mode et véritable prise de conscience.

Thumbnail
#Agrilife
Un investisseur français sur les toits new-yorkais

Des serres high-tech pour cultiver des produits locaux.

Thumbnail
#Agrilife
La chasse aux pesticides présents dans l’air est ouverte

Quel air respire-t-on en bordure de champ cultivé ?