Aller au contenu principal

La Meije sous les pieds : le livre du week-end

La Meije enfin gravie. Cet exploit est celui de Gaspard, le paysan des Alpes. L'histoire raconte l'escalade de l'extrême pour parvenir au sommet de ce pic perché à 4000 m. En 1877.

Certains s’en souviennent peut-être : en 1984, FR3 diffusait un film de Bernard Choquet intitulé tout simplement « Gaspard de la Meije ». Il était inspiré du livre d’Isabelle Scheibli, journaliste, fille d’alpiniste et femme de guide. C’est ce livre qui est publié aujourd’hui par Glénat et qui raconte la vie et l’épopée victorieuse de Pierre Gaspard face à l’un des derniers grands sommets des Alpes françaises non encore gravies à son époque, c’est-à-dire en 1877. Certes, l’ascension du grand pic de la Meije, qui ne dépasse pas les 4000 mètres d’altitude, peut faire sourire aujourd’hui quand les grands alpinistes enchaînent les 8000 mètres dans l’Himalaya. Mais ce livre raconte toutes les difficultés de ce sommet qui ne voulait pas se donner à ceux qui tentaient l’escalade. Et bien sûr, avec le contexte de l’époque (parties grimpées pieds nus, matériels peu performants…), ce roman prend aux tripes, s’imprègne dans les chairs et dans les esprits. Il raconte aussi la volonté d’un « petit » paysan des Alpes à vouloir toujours mieux pour sa famille.

« Le roman de Gaspard de la Meije » est un livre d’Isabelle Scheibli paru aux éditions Glénat.

Prix : 15,95 euros


En relation

Thumbnail
#AgriBook
Monstrueux : le livre du week-end

Les masques et déguisements d’Halloween s’en sont allés.

Thumbnail
#AgriBook
Cétacé sympathique : le livre du week-end

Une idée d'album documentaire pour découvrir une majestueuse créature aquatique : l

Thumbnail
#AgriBook
Nouveaux mondes, nouvelles routes: le livre du week-end

Le monde change, les routes qui permettent de le sillonner aussi.

Thumbnail
#AgriBook
Papillons et libertés : le livre du week-end

Ouvrez, ouvrez le bocal aux papillons… « Regardez-les s’envoler, c’est beau », dit