Aller au contenu principal
#Agra data

4 pistes anti-gaspi-ali

Guillaume Garot, député de la Mayenne et ancien ministre chargé de l’agroalimentaire, préside l’atelier 10 des Etats généraux de l’alimentation qui concerne la lutte contre le gaspillage alimentaire. Il a retenu quatre axes de travail :

. le premier est « l’action à  l’échelon du territoire » pour créer des emplois permettant de valoriser les produits alimentaires encore consommables (…

#Agra data

Trois mois sans grippe aviaire

Cela fait plus de trois mois que la dernière épidémie de grippe aviaire est terminée en France. C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a redonné à la France son statut de pays indemne d’influenza aviaire, a annoncé le ministère de l’Agriculture le 27 octobre. Cette évolution favorable du statut sanitaire va permettre d’obtenir la réouverture des marchés à l’…

#Agra data

- 50 % d'antibiotiques vétérinaires en 5 ans

Les éleveurs français font partie des bons élèves de la classe dans l’Union européenne. Ils ont baissé leur usage des antibiotiques vétérinaires de 51 % entre 2010 et 2015, selon un rapport publié par l’agence européenne des médicaments. La consommation d’antibiotiques en France se situe aujourd’hui à 70 mg/PCU (une unité qui prend en compte le nombre d’animaux et son poids). Les mauvais…

#Agra data

21% de production de pommes en moins en Europe

La campagne 2017 en pomme devrait marquer la plus petite récolte européenne depuis 10 ans. Elle est attendue en baisse de 21 % cet automne par rapport à l’an passé. En cause, le gel qui a affecté les vergers italiens, allemands, belges et polonais. Bien qu’en recul elle aussi, la France n’est pas aussi affectée, la production est estimée à 1,4 million de tonnes, en recul de 4 % par rapport à l…

#Agra data

40 % des agriculteurs des Pays de la Loire

40 % des agriculteurs ont un conjoint qui travaille à l'extérieur dans les Pays de la Loire. Autrement dit, selon le service statistique du ministère de l'Agriculture, quatre agriculteurs sur dix ont un conjoint avec des revenus extérieurs à l’exploitation. Dans cette région, « le revenu annuel des ménages agricoles provient à…

#Agra data

+ 40 % d'ici 2030 pour les protéines végétales

La croissance du marché des protéines est évalué à plus de 40 % d'ici 2030 pour répondre à la fois aux besoins en alimentation humaine et animale, selon le consortium "Protéines France". Cette association regroupe des industries agroalimentaires françaises qui veulent tirer parti de ce marché en plein boom, notamment du fait du développement des substituts à la viande et au lait. En…

#Agra data

- 30 % pour les prix des fruits et légumes à la production

Les producteurs de fruits et légumes ont dû faire face à des baisses de prix conséquentes dans le courant de l’été. Cela a été le cas de la carotte (-32% en juillet par rapport à la moyenne des 5 dernières années), mais aussi du poireau (- 26 % par rapport à l’an passé), du concombre (- 37 % par rapport à l’an passé) ou encore de la tomate (-31%). Ces prix bas viennent après la crise du melon…

#Agra data

58 % de hausse du prix des œufs

C’est confirmé : le ministère de l’Agriculture a annoncé « une absence d’usage de Fipronil en France » dans les élevages de poules pondeuses, après le contrôle de 4500 élevages. Contrairement aux élevages des Pays-Bas, de Belgique ou encore d’Allemagne. Conséquence : depuis plusieurs semaines, le prix des œufs d’origine France a flambé sous la demande des acheteurs de toute l’…

#Agra data

70 litres d’alcool par ménage et par an

En 2016, les ménages français ont acheté en moyenne 70,7 l d’alcool contre 80,7 l en 2007, soit une baisse de 10 l en 10 ans, selon le baromètre Ifop de la consommation des boissons alcoolisées. Le budget annuel consacré à l’alcool en 2016, qui atteint 328 €, est lui aussi en légère diminution, de 1,70 € du fait principalement d’un recul de la…

#Agra data

250 millions d'euros pour les écoliers européens

250 millions d'euros pour donner du lait et des fruits et légumes aux écoliers de l'Union européenne. Pour la rentrée scolaire 2017, l'UE a décidé de fusionner ses programmes de distribution de produits frais dans les écoles, instaurés l'an passé, avec une dotation de 250 millions d'euros, dont 145 M€ pour les fruits et légumes et 105 M€ pour le lait. Ces montants peuvent être complétés par du…