Aller au contenu principal

L’agroalimentaire pèse dans la balance commerciale française

© Bleuenn Carré Chen

Pour le moment, tout va bien. Voilà ce que l’on peut dire du commerce extérieur agroalimentaire français. Agreste, le service statistiques du ministère de l’Agriculture, indique que les résultats de novembre 2017 confirment la reprise déjà observée en août. Le bilan communiqué mi-janvier 2018 reflète une croissance soutenue des exportations sur un an, en hausse de 508 millions d’euros. Un chiffre largement supérieur à la hausse des importations (+ 257 M€).

En novembre, le solde des produits agricoles bruts est devenu excédentaire pour le quatrième mois consécutif, à 27 M€, « grâce à la reprise des exportations de céréales ». Au passage, faisons-nous mousser en rappelant que la France est le 1er exportateur mondial de malt issu d’orge de brasserie. Et si l’on s’intéresse aux produits autres que les céréales, les patates pèsent lourd dans la balance car elles font de la France le 1er pays exportateur mondial de pommes de terre.

Pour les produits transformés, le solde de 823 M€ est en augmentation de 95 M€ d’un mois de novembre sur l’autre, en lien avec la hausse des exportations de sucre et de vin.

Il faut dire que côté vin et sucre, la France est en bonne place. Notre pays est à la fois 2e producteur mondial de vins et 1er producteur européen de sucre de betteraves.

Voir aussi , Les semences, petites pépites pour le commerce extérieur français et La France dans la course agricole et agroalimentaire


En relation

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

Le Salon de l'agriculture ouvre ses portes ce samedi.

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

C'est une variante du gâteau battu, la brioche au beurre picarde.

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

Que diriez-vous d'un plat qui réchauffe ? Et pourquoi pas un bon pot-au-feu ?

Thumbnail
#AgriFood
Des briques de lait qui vous regardent et disent merci

Depuis le 3 février, un lait dont 50 % du prix est reversé au producteur se trouve