Aller au contenu principal

L’abbaye de Lérins, une idée de vacances pour Monsieur Hulot

© Ouest France

Nicolas Hulot quitte le Gouvernement. Une lourde décision qui a créé ce matin un électrochoc dans les médias. Le chemin de la transition écologique est pavé d’embûches… mais praticable. A Saint-Honorat, les moines de l’abbaye de Lérins ont réussi leur « conversion écologique ». De quoi redonner la foi à un ex-ministre.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a perdu son capitaine. Ce matin, sur France Inter, Nicolas Hulot a annoncé qu’il quittait le navire. « Je n’y crois plus, pas en l’état, pas dans ce mode de fonctionnement ». Eh oui, notre ministre a perdu la foi. « Pour avoir la foi, ce n’est pas l’énergie qui me manque » a-t-il pourtant assuré. Mais il ne veut plus se battre seul et n’avancer qu’à petits pas. « Nous avons basculé dans la tragédie climatique », alerte-t-il et « c’est un travail collégial, c’est un travail collectif » qu’il juge indispensable et qu’il n’est pas parvenu à mettre en place. « Je n’ai pas réussi, par exemple, à créer une complicité de vision avec le ministre de l’agriculture alors que nous avons une opportunité absolument exceptionnelle de transformer le modèle agricole ».

Vacance de poste brutale. Besoin de vacances ? Pour un ministre qui a perdu la foi et qui aime le bord de mer, une petite suggestion : une retraite insulaire, au milieu d’une communauté religieuse. A l’abbaye de Lérins, sur l’Ile Saint-Honorat dans la baie de Cannes, les moines partagent leur temps entre prière et travail. Dans un pur esprit du respect de l’environnement, ils cultivent légumes, oliviers et vigne. Une « véritable conversion écologique » comme l’explique Frère Matteo dans un reportage de Ouest France. Un petit havre de paix où tout tourne rond, sans « lobbies dans les cercles du pouvoir ». Un coin de paradis idéal pour changer de tropisme.

Voir article sur l'abbaye de Lérins publié le 10 août 2018 sur le site de Ouest France et en bas de page Entreprises, vidéo sur La vie des moines.


En relation

Thumbnail
#AgriLife
La plateforme Airbnb sous le charme des campagnes françaises

La petite start-up américaine devenue gigantesque étend son réseau partout en Franc

Thumbnail
#AgriLife
Le prestige de monter à la capitale

A la Belle Epoque, les chevaux faisaient partie du décor des rues de Paris.

Thumbnail
#AgriLife
L’agriculture recrute

L’agriculture peine à recruter.

Thumbnail
#AgriLife
La nature se moque de la Saint-Valentin. Et pourtant...

Le monde végétal peut aussi avoir ses histoires de cœur.