Aller au contenu principal

La saga du cornichon français en 4 épisodes

Des cornichons
De la moutarde
Du pain, du beurre
Des p'tits oignons
Des confitures
Et des œufs durs

Des cornichons

Nino Ferrer n’est plus là pour les chanter, eux sont toujours là. Les cornichons. En bonne place dans les rayons des supermarchés. Mais méfiez-vous, il peut y avoir « Arnaque sur le made in France », comme le titrait cet été Le Parisien. Car il ne suffit pas d’arborer force drapeaux tricolores et autres mentions « fabriqué en France ». On peut être « conditionné dans le Loir-et-Cher » et « cueilli à la main » en Inde, met en garde l’ONG Foodwatch.

Mais cette fois, c’est sûr, celui qui s’apprête à faire la star dès ce 19 septembre à le croquant authentique de nos terroirs. Le cornichon français, le seul, l’inimitable arrive dans le Jardin d’Orante sur YouTube. Olivier Corbin, producteur de ce cousin miniature du concombre, va tout nous expliquer. Un web-docu en 4 épisodes, il n’en fallait pas moins, pour suivre la vie de cet étrange condiment, de la petite graine au grand air à l’ambiance renfermée du pot en verre dans les rayons. Cette opération de communication est orchestrée par le groupe Reitzel. Un jardinier d’Orante connu pour son huile d’olive et son vinaigre balsamique et qui a décidé de relancer la filière française du cornichon, petit ou gros. Il ne manque plus que la moutarde. A suivre... Il reste trois épisodes.


En relation

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

Une volalille label rouge cuisinée avec un fruit rouge.

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

Parfois les fruits, tels la tomate ou le melon,  font leur entrée en début de repas

Thumbnail
#AgriFood
A chacun sa tactique dans la Course zéro pesticide

Pour les distributeurs, la Course zéro pesticide consiste à avancer en attrapant le

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

D'origine vietnamienne, ce plat se compose de légumes crus, de crevettes ou de vian