Aller au contenu principal

La patate française se fait une place au Vietnam

© Jean-Charles Gutner

Le changement de mode alimentaire des Vietnamiens est une aubaine pour les Français. Même si on est encore loin d’un ras-le-bol du riz, le petit grain blanc commence à lasser. Et la patate devient exotique.

Du coup, après les pommes en 2015 et les kiwis en 2016, voici que la pomme de terre française s’apprête à s’envoler vers le Vietnam. Selon le ministère de l’Agriculture, 3000 tonnes de ces tubercules pourraient ainsi prendre le chemin du Vietnam tous les ans. Au total, ce pays importe 90 000 tonnes de pommes de terre fraîches dont 15 000 sont destinées à la transformation. Le ministère précise encore que les premières exportations devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Sur ce marché, la France sera en concurrence avec la Chine qui fournit l’essentiel des pommes de terre importées au Vietnam. Le troisième producteur européen compte mettre en avant la qualité et la diversité de ses pommes de terre qui s’adaptent, selon les variétés, à la cuisson vapeur, la transformation en chips… sans oublier la frite. Le Vietnam est en plein développement de la restauration rapide. Et les « french fries » pourraient bientôt détrôner les beignets de patate douce.


En relation

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

Une volalille label rouge cuisinée avec un fruit rouge.

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

Parfois les fruits, tels la tomate ou le melon,  font leur entrée en début de repas

Thumbnail
#AgriFood
A chacun sa tactique dans la Course zéro pesticide

Pour les distributeurs, la Course zéro pesticide consiste à avancer en attrapant le

Thumbnail
#AgriFood
La recette du vendredi

D'origine vietnamienne, ce plat se compose de légumes crus, de crevettes ou de vian