Aller au contenu principal

Le parcours musical d'un blé qui voulait devenir spiritueux

Pour un blé français, finir en Vodka, ce n’est pas banal.

Avec le soleil du mois de juillet revient la saison des moissons. Celle des orges se termine. Celle des blés va suivre, jusqu’en août, en fonction des régions.

Au Domaine de Faronville, dans la Beauce, la récolte se prépare. L’année dernière, une partie des grains a été stockée à la ferme le 23 juillet. Pour être transformé en spiritueux. Depuis 2018, Pauline et Paul-Henri produisent une boisson artisanale à base de céréales mais surtout de pommes de terre : une vodka. Ils ont créé un élixir français qu’ils distillent dans des alambics et mettent en bouteille à la ferme.

Sur le site de la distillerie, on apprend qu’au niveau mondial, la vodka est le spiritueux le plus consommé, devant le cognac et l’armagnac. Un volume de 4,54 milliards de litres serait ainsi englouti chaque année, soit 144 litres par seconde !

Mais revenons à un peu de modération. Laissons-nous porter par cette vidéo sans alcool sur un air de jazz. Et suivons l'itinéraire de ce blé " gâté " qui ne finira pas en baguette.

Voir aussi le site du Domaine de Faronville.