Aller au contenu principal

La Normandie préserve sa biodiversité, le Grand-Est défend ses fruits et légumes

© Réussir

Moins de régions, plus d’action ! C’était bien l’objectif de la réforme territoriale qui a conduit en 2016 la France métropolitaine à passer de 22 régions à 13. Nouvelle organisation. Nouveaux projets.

A l’ouest, la Normandie, devenue grande depuis l’union du haut et du bas, sera la première région à se doter d'une Agence régionale de la biodiversité. Depuis le vote de la loi biodiversité en août 2016, une Agence française de la biodiversité est née. Cette AFB est appelée à se décliner en agences régionales. La Normandie a donc donné le coup d’envoi, avec une première agence régionale qui verra le jour au printemps 2018. L’annonce a été faite ce 21 septembre par Hervé Morin, président de la région. La nouvelle entité aura pour mission « la préservation et la mise en valeur de la biodiversité en Normandie » et intégrera les structures existantes qui œuvrent déjà dans ce sens.

Dans le Grand Est, c’est un autre projet qui vient d’être adopté : un contrat de filière fruits et légumes. Dans cette région, le Conseil régional et l'association Univers des fruits et légumes ont signé ce 22 septembre un contrat de filière. Avec un budget annuel de plus de 2,3 millions d’euros, la Région entend soutenir « les investissements dans les exploitations agricoles » ainsi que « la promotion des productions régionales ». L’ensemble des partenaires se sont fixés cinq enjeux prioritaires : « améliorer la compétitivité de l'ensemble de la chaîne de valeur agricole», « renforcer les marchés alimentaires », « accompagner le développement agricole », « favoriser l'installation de nouveaux agriculteurs » et « fortifier la place des fruits et légumes du Grand Est sur l'échiquier français et européen ». Un vaste programme engagé pour la période 2017-2020. Voire plus si affinités ?


En relation

Thumbnail
#Agrilife
L'élevage, oui, l'intensif, non

Ils ne sont pas contre l’élevage et mangent de la viande.

Thumbnail
#Agrilife
Le programme agricole africain du G7 ne séduit plus la France

La Nasan est-elle la voie de la sécurité alimentaire et la nutrition en Afriq

Thumbnail
#Agrilife
Trois jours pour devenir survivaliste

Développement durable, solutions d'autosuffisance, prévention des risques, protecti

Thumbnail
#Agrilife
Une minute pour briller sur les EGalim

Les EGalim se terminent et vous n'avez pas tout suivi.