Aller au contenu principal

La mafia italienne en pleine saga agricole

© Mark Mitchell-flickr

Vous en avez assez des histoires de campagne – électorale – à la française. Cette petite info des campagnes italiennes va vous changer les idées. Le Parrain 4 n’a pas vu le jour au cinéma mais tout n’est pas perdu. Un scénario est peut-être à imaginer qui se déroulerait dans une ferme italienne. Car la mafia sévit toujours au pays de la « pasta ». Pire, la pieuvre grossit en se goinfrant d’agriculture et d’agroalimentaire.

La criminalité dans ces secteurs a coûté 21,8 milliards d’euros à l’Italie en 2016, soit 30% de plus qu’en 2015, a-t-on appris le 14 mars. Les chiffres présentés sont ceux du rapport « Agromafie 2017 », co-écrit par le syndicat italien Coldiretti, l’institut Eurispes et l’Observatoire italien de la criminalité dans l’agriculture et l’agroalimentaire. Les opérations illégales touchent la filière alimentaire dans son ensemble, de la production dans les fermes (vols notamment), à l’assiette du consommateur (faux « made in italy ») en passant par le transport et la transformation. Selon la Coldiretti, l’ampleur du phénomène pourrait être plus grande encore, car certaines activités opaques restent certainement en dehors des statistiques.


En relation

Thumbnail
#Agridata
Les semences françaises rayonnent à l'étranger

La filière des semences végétales françaises se porte bien et le savoir-faire des s

Thumbnail
#Agridata
Les start-up de l’agtech bénéficient d'un rebond des levées de fonds

Les start-up des nouvelles technologies appliquées à l'agriculture, de l'agtech  comme dise

Thumbnail
#Agridata
Les chiffres sucrés d'une industrie pleine d'énergie

C’est un geste anodin pour beaucoup. Un petit morceau de sucre dans une tasse de café.

Thumbnail
#Agridata
Les jeunes de l’enseignement agricole sur Internet plus de 30 minutes par jour

96 % des personnes interrogées possèdent des comptes sur les réseaux sociaux.