Aller au contenu principal

La France engagée dans le développement rural des pays les plus pauvres

Le Fida, le Fonds international de développement agricole est une agence de l’ONU, l’Organisation des Nations unies, qui œuvre notamment au maintien des petits producteurs agricoles dans le monde. La France participe financièrement à ce fonds depuis sa création, en 1977. Elle envisage à présent de souscrire un prêt pour augmenter sa contribution. Le président du Fida, Gilbert Houngbo, a accueilli cette nouvelle avec satisfaction. Ces aides seront les bienvenues pour opérer la "transformation rurale de l'Afrique" sur laquelle il mise. Le Togolais ambitionne de rendre les zones rurales plus attractives pour la jeunesse afin que celle-ci ne migre pas en masse vers les villes ou les pays du Nord. Avec l'augmentation de la population, si rien n’est fait, ces phénomènes de migration qui existent déjà risquent de s’amplifier.

Actuellement au 12e rang des contributeurs, la France pourrait gagner quelques places et surtout renforcer sa stratégie en faveur des habitants de la planète les plus vulnérables. Encourager le développement économique des pays les plus pauvres donne l’espoir de solutions aux crises alimentaires et migratoires.


En relation

Thumbnail
#Agrilife
Les commerces alimentaires résistent en zone rurale

L'Insee a publié début novembre "Les entreprises en France.

Thumbnail
#Agrilife
Un salon pour s’orienter vers l’agroalimentaire et l’environnement

« Plus de 17 000 postes en France ne sont pas pourvus dans le secteur agroalimentaire par m

Thumbnail
#Agrilife
Des «  Promeneurs du net » pour les jeunes des territoires ruraux

Les jeunes des milieux ruraux seraient-ils désavantagés par rapport à ceux des milieux urba

Thumbnail
#Agrilife
Festival Alimenterre – Un autre regard sur l’alimentation mondiale

« Cousin comme cochon », « Hold up sur la banane ».