Aller au contenu principal

La télédétection « is watching » un million d’hectares de terres agricoles françaises

© Patrick Cronenberger

Quand les images satellites se mettent au service de l'agriculture, télédétection rime avec précision.

Le pilotage en télédétection est utilisé sur 10 % des surfaces françaises de grandes cultures (chiffre 2017). En clair, ces surfaces sont gérées à l’aide d’images fournies majoritairement par des satellites (85 %), des drones ou des avions (15 %). La principale application de cet outil numérique concerne la fertilisation azotée qui peut ainsi être ajustée, à l’échelle de la micro-parcelle, aux besoins des plantes.

Autre secteur concerné : la vigne. 1,2 % du vignoble français est piloté en télédétection.

Au total, les agriculteurs français utilisent la télédétection sur un peu plus d'1 million d'hectares.

Ces données chiffrées sont celles de l'Observatoire des usages de l'agriculture numérique. Elles ont été présentées le 24 avril lors du séminaire organisé par la chaire Agrotic de Supagro Montpellier. La journée était centrée plus particulièrement sur le satellite Sentinel-2B lancé en 2017 et annoncé très prometteur sur le plan technologique. 1 image tous les 5 jours, 13 bandes spectrales, une résolution spatiale de 10 m. Une imagerie haute résolution qui peut rimer avec révolution pour l’agriculture.


En relation

Thumbnail
#AgriFutur
Des microalgues pour nourrir les animaux

Inalve, c’est le nom d’une microalgue qui semble très prometteuse dans

Thumbnail
#AgriFutur
La start-up Pivot Bio sur la piste du microbiote des plantes cultivées

La start-up américaine Pivot Bio vient de lever des fonds pour bo

Thumbnail
#AgriFutur
L’avenir de l’agriculture passe par les énergies renouvelables

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie envisage de financer 50