Aller au contenu principal

La France engagée dans le développement rural des pays les plus pauvres

Le Fida, le Fonds international de développement agricole est une agence de l’ONU, l’Organisation des Nations unies, qui œuvre notamment au maintien des petits producteurs agricoles dans le monde. La France participe financièrement à ce fonds depuis sa création, en 1977. Elle envisage à présent de souscrire un prêt pour augmenter sa contribution. Le président du Fida, Gilbert Houngbo, a accueilli cette nouvelle avec satisfaction. Ces aides seront les bienvenues pour opérer la "transformation rurale de l'Afrique" sur laquelle il mise. Le Togolais ambitionne de rendre les zones rurales plus attractives pour la jeunesse afin que celle-ci ne migre pas en masse vers les villes ou les pays du Nord. Avec l'augmentation de la population, si rien n’est fait, ces phénomènes de migration qui existent déjà risquent de s’amplifier.

Actuellement au 12e rang des contributeurs, la France pourrait gagner quelques places et surtout renforcer sa stratégie en faveur des habitants de la planète les plus vulnérables. Encourager le développement économique des pays les plus pauvres donne l’espoir de solutions aux crises alimentaires et migratoires.


En relation

Thumbnail
#Agrilife
L'élevage, oui, l'intensif, non

Ils ne sont pas contre l’élevage et mangent de la viande.

Thumbnail
#Agrilife
Le programme agricole africain du G7 ne séduit plus la France

La Nasan est-elle la voie de la sécurité alimentaire et la nutrition en Afriq

Thumbnail
#Agrilife
Trois jours pour devenir survivaliste

Développement durable, solutions d'autosuffisance, prévention des risques, protecti

Thumbnail
#Agrilife
Une minute pour briller sur les EGalim

Les EGalim se terminent et vous n'avez pas tout suivi.