Aller au contenu principal

Festivino : un plongeon dans les Côtes du Marmandais

J – 2 à Cocumont. Dans ce petit village du Sud-Ouest, vignerons et bénévoles mettent le paquet. Le nouveau parcours de l’Invincible est en place. Que le Festivino commence.

Les Côtes du Marmandais ont beau être AOC, ils ne bénéficient pas du même prestige que les appellations bordelaises. Pourtant, du côté de Marmande, il n’y a pas que des tomates, il y a du vin produit par des vignerons décomplexés. Il y a neuf ans, ils ont décidé d’organiser à Cocumont, un village de 1200 habitants dans le Lot-et-Garonne, une fête du vin un peu folle, pour secouer l'univers viticole.  Ce 27 et 28 juillet, le Festivino promet d’être tout aussi riche et déjanté que les éditions précédentes.

Partage et convivialité, ces deux mots font vibrer chaque année les deux jours de festival. Randonnées pédestres, concerts, performance street-art, voitures anciennes… Un programme varié qui propose également des visites de cave et un voyage dans les vignes à bord d’un authentique combi Volkswagen.

Et pour les plus braves, il y a l’Invincible !  La fameuse course d’obstacles vit cette année sa troisième édition. Ceux que les bains de vin saoulent s’abstiendront car la piscine sera toujours là, incontournable tache rouge dans ce parcours délirant de 5 km au travers du vignoble.

Le Festivino a attiré 3500 personnes en 2017. Preuve du dynamisme de producteurs fiers de leur métier et de leur esprit d’équipe. Comme le dit Fabien Tarascon, président de l’AOC, « collectivement, on peut aller très loin ».

 

 


En relation

Thumbnail
#AgriLife
La plateforme Airbnb sous le charme des campagnes françaises

La petite start-up américaine devenue gigantesque étend son réseau partout en Franc

Thumbnail
#AgriLife
Le prestige de monter à la capitale

A la Belle Epoque, les chevaux faisaient partie du décor des rues de Paris.

Thumbnail
#AgriLife
L’agriculture recrute

L’agriculture peine à recruter.

Thumbnail
#AgriLife
La nature se moque de la Saint-Valentin. Et pourtant...

Le monde végétal peut aussi avoir ses histoires de cœur.