Aller au contenu principal

L'agriculture "responsable" trace son sillon

Et s’il existait une troisième voie pour l’agriculture ? Entre le conventionnel et le biologique, l’espace semble pouvoir être rempli par une ligne de conduite agricole dite « responsable ».

L'agriculture responsable et durable existe. Chez les producteurs de pommes, notamment, depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui, 1300 pomiculteurs suivent cette démarche de « vergers écoresponsables » en partageant la même éthique : produire des fruits « avec des méthodes de production respectueuses de l’environnement et de la biodiversité dans les vergers, tout en assurant l’équilibre économique des exploitations ».

Les producteurs impliqués s’engagent à :

. favoriser la biodiversité en verger

. privilégier des méthodes de lutte biologique

. raisonner les interventions en verger

. récolter les pommes à la main à maturité optimale

. garantir la traçabilité du verger au point de vente

. faire contrôler le respect de ces bonnes pratiques par un organisme externe et indépendant.

Depuis 2011, les pommes, poires et autres fruits produits dans ce cadre sont identifiés par un label reconnu par le ministère de l’Agriculture. En 2013, ce label a reçu la Certification environnementale des exploitations agricoles.

Ma vie de pomiculteur écoresponsable à la radio

Et même si ces notions de label et de certification sont encore un peu floues pour le commun des mortels, on en parle. Le 10 juin 2018, ce sujet a valu un prix Reporter d’Espoir à Edouard Baer et l’équipe de la matinale Radio Nova pour leur émission « Plus près de toi » du 27 février. Intitulée « Mangez des pommes », Eric Martineau, arboriculteur y présentait son métier. C'est ainsi qu'on apprenait qu'un producteur écoresponsable « pratique la confusion sexuelle ». Un peu « perturbant », surtout pour le ver de la pomme !

Un "collectif de la troisième voie"

Avançant dans la même direction, un « collectif de la troisième voie des filières agricoles responsables » est né ce 18 juin. Le manifeste a été signé par quatre labels agricoles du développement durable : l’association Bleu-Blanc-Cœur dans la filière élevage, Demain la Terre pour les fruits et légumes, le GIE CRC-Le blé de nos campagnes pour les céréales et Vignerons en développement durable pour la viticulture. Les quatre acteurs veulent « fédérer et promouvoir les initiatives d’agriculture responsable dans toutes les filières » pour répondre aux attentes des consommateurs de plus en plus sensibles aux « bénéfices d’une meilleure alimentation ». Le collectif s’est fixé pour objectif de rassembler 20 % de la production agricole française d’ici cinq ans.

Voir aussi Les vergers écoresponsables en vidéo réalisée par les producteurs « Pêches et abricots de France », dans la revue Fruits et Légumes.

 

 


En relation

Thumbnail
#Agrilife
Pour que la biodiversité revienne à tire-d'aile

La biodiversité. Entre mot à la mode et véritable prise de conscience.

Thumbnail
#Agrilife
Un investisseur français sur les toits new-yorkais

Des serres high-tech pour cultiver des produits locaux.