Aller au contenu principal

En Ile-de-France, l’agriculture bio pousse entre les immeubles

Le plateau de Saclay dans les Yvelines. © Jean Weber - 2005

Tandis que la région Ile-de-France s’urbanise, une forme d’agriculture nouvelle résiste et se développe. Les conseillers du GAB Ile-de-France, le réseau des agriculteurs bio franciliens, voient le nombre d'accompagnements de projets fortement augmenter. En 2016, la structure fait état d'une hausse de 40% des candidats à l'installation et de 75% des porteurs d'un projet de conversion par rapport à 2015. Les chiffres communiqués le 23 mai font état par ailleurs d’une surface engagée en bio en augmentation de 19% pour atteindre 2137 hectares, soit 2,3% de la surface agricole régionale. Dans le Val-d’Oise, le réseau francilien enregistre «pour la première fois depuis plus de dix ans» une augmentation de la surface bio, « et ce de 19% ». Dans l'Essonne, la hausse atteint même 29 %. Parallèlement, le budget de la région Ile-de-France consacré à l'agriculture bio augmente de 35% en 2017. La dotation votée en janvier s’élève à 1,55M€.


En relation

Thumbnail
#AgriFutur
La start-up Pivot Bio sur la piste du microbiote des plantes cultivées

La start-up américaine Pivot Bio vient de lever des fonds pour bo

Thumbnail
#AgriFutur
L’avenir de l’agriculture passe par les énergies renouvelables

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie envisage de financer 50

Thumbnail
#AgriFutur
« Les agriculteurs doivent être des acteurs rémunérés »

Avec son Plan Biodiversité présenté le 4 juillet, Nicolas Hulot demande aux agricul