Aller au contenu principal

4 pistes anti-gaspi-ali

Quatre pistes pour lutter contre le gaspillage alimentaire ont été tracées lors des EGalim. © Marie-Annick Carré

Guillaume Garot, député de la Mayenne et ancien ministre chargé de l’agroalimentaire, préside l’atelier 10 des Etats généraux de l’alimentation qui concerne la lutte contre le gaspillage alimentaire. Il a retenu quatre axes de travail :

. le premier est « l’action à  l’échelon du territoire » pour créer des emplois permettant de valoriser les produits alimentaires encore consommables (soupes ou coulis à partir d’invendus de légumes, confitures à partir d’invendus de fruits, bière à partir de pain sec, etc.) ou recyclables (fertilisants à partir de déchets de cuisines) ;
. le deuxième porte sur « les freins réglementaires à lever », notamment en améliorant la fiscalité ;
. le troisième vise à améliorer « la formation des professionnels » pour moins gaspiller ;
. le quatrième est l’éducation dès l’enfance notamment à travers les programmes scolaires.
 

www.agrapresse.fr

AGRA l’agence d’information des politiques et de l’économie agricoles et agroalimentaires, basée à Paris et Bruxelles.


En relation

Thumbnail
#Agra data
- de 50 %

Moins de la moitié des œufs coquilles achetés sont issus d’élevage en cage.

Thumbnail
#Agra data
4,64 euros le kilo

4.64 euros le kilo de carcasse de vache allaitante, 5.08 euros pour une génisse, 4.5 pour un jeun

Thumbnail
#Agra data
+1,2%

En 2017, 14319 non-salariés se sont installés en tant que chefs d’exploitation agricole, compte l

Thumbnail
#Agra data
21 % en 2017

contre 36 % en 2013, c’est la part importée par la Russie pour satisfai