Aller au contenu principal

27 %, le bond de la viticulture

© Patrick Cronenberger

La production viticole française bondirait de 27% entre 2017 et 2018.

Le ministère de l’Agriculture estime, le 13 juillet, que la production nationale viticole en 2018 afficherait entre 45,9 et 48,2 millions d'hectolitres. Des chiffres supérieurs de 27 % à ceux de 2017, et de 7 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Ce grand écart s’explique en partie par les difficultés qui ont secoué les vignobles en 2017, notamment le gel et la sécheresse. Cette année, les viticulteurs craignent l’impact du mildiou (champignon parasite), dont la présence a été favorisés par la succession d'orages et par des températures élevées jusqu’en juin. Le ministère est pourtant rassurant, indiquant que la situation dans la majeure partie des vignobles reste favorable à la production, avec des grappes nombreuses, et des réserves hydriques excédentaires dans les sols. Reste à savoir comment évolueront les conditions climatiques et les problèmes sanitaires d’ici les vendanges.

www.agrapresse.fr

AGRA l’agence d’information des politiques et de l’économie agricoles et agroalimentaires, basée à Paris et Bruxelles.


En relation

Thumbnail
#Agra data
+ 85 % d'ici 2022

C'est la progression que devrait enregistrer le marché du vin bio d'ici 2022.

Thumbnail
#Agra data
120 jours

120 jours par an, à raison de 6 heures par jour.

Thumbnail
#Agra data
3 fois moins de fruits et légumes

Les enfants utilisant internet plus de 3 heures par jour mangeraient ainsi 3 fois moins de fruits

Thumbnail
#Agra data
183,5 millions de dollars

Le fonds international de développement agricole (Fida), organe des Nations unies basé à Ro