Aller au contenu principal

27 %, le bond de la viticulture

© Patrick Cronenberger

La production viticole française bondirait de 27% entre 2017 et 2018.

Le ministère de l’Agriculture estime, le 13 juillet, que la production nationale viticole en 2018 afficherait entre 45,9 et 48,2 millions d'hectolitres. Des chiffres supérieurs de 27 % à ceux de 2017, et de 7 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Ce grand écart s’explique en partie par les difficultés qui ont secoué les vignobles en 2017, notamment le gel et la sécheresse. Cette année, les viticulteurs craignent l’impact du mildiou (champignon parasite), dont la présence a été favorisés par la succession d'orages et par des températures élevées jusqu’en juin. Le ministère est pourtant rassurant, indiquant que la situation dans la majeure partie des vignobles reste favorable à la production, avec des grappes nombreuses, et des réserves hydriques excédentaires dans les sols. Reste à savoir comment évolueront les conditions climatiques et les problèmes sanitaires d’ici les vendanges.

www.agrapresse.fr

AGRA l’agence d’information des politiques et de l’économie agricoles et agroalimentaires, basée à Paris et Bruxelles.


En relation

Thumbnail
#Agra data
30,5 millions de tonnes

C’est le volume moyen de blé exporté chaque année par l’Union européenne entre 2014 et 2016

Thumbnail
#Agra data
+9,2 %

C'est la hausse de la consommation de biocarburants dans les transports en 2017.

Thumbnail
#Agra data
18 grammes par kilo de farine

C’est la teneur maximale en sel des produits de panification que la rapporteure de la commission

Thumbnail
#Agra data
90 M€

« Leur suppression constitue un allègement de charges pour l’agriculture, l’agroalimentaire et le