Aller au contenu principal

Groupe Soufflet - Un silo à grains tourné vers l'Atlantique

Il domine l’Atlantique de son imposante architecture industrielle. Le nouveau silo portuaire de la Rochelle va entrer en activité début avril. Un édifice dédié au marché du grain pour lequel le groupe Soufflet ambitionne de faire rimer modernité avec compétitivité. 

Ils font partie du décor dans les ports de commerce. Dans certains cas, leur présence inspire même les architectes de la rénovation urbaine. A Marseille, le bâtiment est devenu une salle de spectacle. En Afrique du Sud, à Cape Town, l’édifice s’est transformé en hôtel haut de gamme.

Mais il en est aussi des flambants neufs, aux formes rondes et imposantes. C’est le cas du silo inauguré ce 23 mars par la Socomac, filiale du groupe Soufflet, qui fait désormais partie du paysage de la Pallice à La Rochelle. Le terminal céréalier ultra-moderne surplombe directement la mer. Alors que les autres terminaux du port sont situés à un kilomètre des bateaux, celui-ci est « bord à quai ». Un grain plus près du lieu d’embarquement pour un gain de productivité. La réduction du temps de chargement laisse entrevoir des économies conséquentes. Bénéfice appréciable dans un marché mondial des céréales très concurrencé, où la France est en compétition en particulier avec les pays de la mer Noire et l’Argentine.

Désormais, le grain est amené au bateau sur tapis roulant. « Avant, on utilisait une noria de camions qui tournaient de 5 heures du matin à 21 heures », a précisé Jean-Michel Soufflet, président du directoire du groupe.  Résultat : « Les cadences vont plus que doubler ». Le nouvel équipement va également permettre de doubler le recours au fret ferroviaire, qui va ainsi passer de 12 % à 25%. Le grain partant de La Rochelle est à 80 % expédié vers des pays hors Union européenne, principalement en Afrique de l’Ouest.

La colossale construction représente pour le groupe agro-industriel français un investissement de 30 millions d’euros. Début des opérations de chargement et départ des premiers navires début avril.


En relation

Thumbnail
#AgriFutur
« Les agriculteurs doivent être des acteurs rémunérés »

Avec son Plan Biodiversité présenté le 4 juillet, Nicolas Hulot demande aux agricul

Thumbnail
#AgriFutur
Les robots à l’assaut du maïs

Y a-t-il un pilote dans le maïs ? La question pourrait bientôt se poser.

Thumbnail
#AgriFutur
Le biosourcé est l'avenir du plastique

Quand le maïs devient emballage, le plastique devient biosourcé.

Thumbnail
#AgriFutur
Le Forum planet A est sur orbite

Céréales, betteraves et vigne font de la Champagne un territoire agrico