Aller au contenu principal

Besoin de douceur ? Du côté d'Avranches, laine du terroir… espoir

© Lætitia Brémont – L’Eure agricole

Un habitant d’Avranches est un Avranchinais … ou un Avranchin, qui est aussi le nom de cette petite région de la Manche normande. Mais saviez-vous qu’il existe un mouton de l’Avranchin qui ne demande qu’à être connu ? Pour valoriser la laine produite par ces nobles bêtes de race locale, l’association du mouton de l’Avranchin porte un projet de marque collective. Le collectif a même pour ambition de réconcilier Normands et Bretons puisqu’il devrait rassembler sous sa bannière des bergers du Nord Cotentin, du Centre Manche, du  Calvados, de l’Orne, mais aussi de l’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor.

L’idée est de diminuer l’exportation des tontes et de favoriser l’artisanat local. Des créateurs, stylistes et entrepreneurs indépendants de la région s’intéressent à la question pour la commercialisation d’articles 100 % pure laine.

La  future « Compagnie lainière de l’Ouest » pourrait être une coopérative qui démarrerait son activité sans salariés, sur le principe d’une prestation journalière rétribuée aux éleveurs qui s’impliquent dans cette initiative. Le concept est là : promotion d’un produit naturel à l’esthétique inspirée de notre terroir. Reste à passer à l’action.


En relation

Thumbnail
#AgriFutur
Des microalgues pour nourrir les animaux

Inalve, c’est le nom d’une microalgue qui semble très prometteuse dans

Thumbnail
#AgriFutur
La start-up Pivot Bio sur la piste du microbiote des plantes cultivées

La start-up américaine Pivot Bio vient de lever des fonds pour bo