Aller au contenu principal

499 € les 100 kg

Jérôme Chabanne

C’est le prix moyen du beurre en tant que matière première sur le marché européen. Un prix qui s’est envolé depuis un an. Cette matière grasse que l’on disait condamnée et qui ne valait rien il y a peu, a retrouvé ses lettres de noblesse au regard des nutritionnistes. Du coup, le prix du beurre a quasiment doublé en un an. La fédération des boulangers, biscuitiers et chocolatiers s’affolent et demandent à la grande distribution de répercuter la hausse de leurs coûts de production aux consommateurs. Les éleveurs laitiers, eux aussi, s’affolent car ils se plaignent que les laiteries ne leur restituent pas la hausse des prix. Les industriels laitiers français, eux, disent qu’ils payaient le lait plus cher que leurs voisins européens au plus fort de la crise, c’est pourquoi ils ont besoin de se refaire la cerise. Vivement les Etats généraux de l’alimentation pour aider tout ce petit monde à dialoguer ensemble…

 

www.agrapresse.fr

AGRA l’agence d’information des politiques et de l’économie agricoles et agroalimentaires, basée à Paris et Bruxelles.


En relation

Thumbnail
#Agra data
58 % de hausse du prix des œufs

C’est confirmé : le ministère de l’Agriculture a annoncé « une absence d’usage de Fip

Thumbnail
#Agra data
70 litres d’alcool par ménage et par an

En 2016, les ménages français ont acheté en moyenne 70,7 l d’alcool contre 80,7

Thumbnail
#Agra data
250 millions d'euros pour les écoliers européens

250 millions d'euros pour donner du lait et des fruits et légumes aux écoliers de l'Union europée

Thumbnail
#Agra data
12 jours d’avance pour les moissons

Terminées en orge d’hiver et blé dur, et dans la dernière ligne droite en blé tendre et orge de p